Nicolas Sarremejane est un jeune sportif français de 27 ans.

Atteint de surdité depuis la petite enfance, Nicolas aurait aimé pratiquer le rugby mais étant donné les risques, cela lui a été interdit. Les médecins, lui ont donc recommandé d’aller en altitude pour favoriser l’oxygénation de ses oreilles. Sa famille s’installera alors dans les Pyrénées.

Il pratique de nombreux sports comme l’aviron, les randonnées de montagne puis le ski, qui est devenu sa passion grâce, notamment, aux sensations de vitesse. Au début de sa carrière, il se lance dans quelques courses régionales avec les valides puis, grâce à ses parents, il arrive à faire des compétitions sur le circuit international valide. Il décroche en slalom géant, une médaille d’or au Championnat des Pyrénées Junior en 2009 et 2010.

À partir de 2012, il décide de participer aux compétitions avec les sourds et devient membre de l’équipe de France Handisport. Au programme : Championnat d’Europe des sourds (2012), Championnat du Monde des sourds (2013), Championnat de France Handisport (2015) et Deaflympics (2015) mais aussi aux courses FIS B, C (courses internationales valides) qui correspondent à la troisième division mondiale après la Coupe du Monde et la Coupe d’Europe.

Nicolas a donc la particularité de concourir à la fois chez les valides et en handisport, ce qui lui permet d’avoir un palmarès large avec 3 médailles au championnat du monde sourd (dont une en or en slalom), 2 médailles au Deaflympics (dont une en or en géant), 2 médailles au championnat d’Europe des sourds et 4 médailles au championnat de France handisport (dont trois en or, respectivement en slalom, géant et combiné).

Depuis 2013, il bénéficie du statut de sportif de haut niveau et dispose donc de soutiens institutionnels (FFH, Comité Régional Handisport, Conseil Général, Conseil Régional). Il a aussi des spécialistes du domaine sportif (entraîneurs, préparateurs sportifs, structures d’accueil, …) et des entreprises qui se mobilisent pour faire en sorte que Nicolas, et, à plus long terme, d’autres sportifs handicapés, puissent se consacrer sereinement à leur discipline.

Enfin, son objectif est de s’aligner en tant que valide d’ici 2018 aux Jeux Olympiques d’Hiver en Corée du Sud et de participer aux Championnat du monde sourd de 2017 ainsi qu’aux Deaflympics de 2019.

 

Pour en savoir plus : Son Site Web | Son Facebook | Son Twitter | Son Instagram