Maxime Valet est un jeune toulousain de 29 ans, paraplégique depuis 2009 à la suite d’un accident.

Il a suivi sa scolarité au lycée Berthelot où il a obtenu un baccalauréat S, option SVT. Il a ensuite passé le concours d’entrée en médecine à l’Université Toulouse III Paul Sabatier. Son objectif étant de devenir médecin du sport afin d’exercer plus tard en centre sportif de type CREPS (Centre d’Éducation Populaire et de Sport) où INSEP (Institut National du Sport de l’Expertise et de la Performance).

À ce jour, il entame sa neuvième année de médecine en temps qu’interne avec spécialité santé publique – médecine du sport à l’Université Paul Sabatier et au CHU de Purpan. Il prend ses études à cœur car elles sont vus, pour lui, comme une passion, qu’il partage avec l’escrime.

Pratiquant ce sport depuis l’âge de 6 ans, il est licencié au Toulouse Université Club en section Handisport. De part ses nombreux entraînements et ses performances, il intègre l’équipe de France Handisport d’escrime en 2011 où il y remporte de nombreuses médailles lors de championnats mondiaux, européens et nationaux.

Suite à ce palmarès, il rêve de pouvoir représenter la France au Jeux Paralympiques de Rio 2016. Mais la Fédération Française d’Escrime ne peut financer l’ensemble des frais liés à la compétition. Afin de rassembler la logistique et les fonds nécessaires, il crée et préside en avril 2016 l’association HOPE (Handisport Objectif Paralympique Escrime) qui aide des personnes en situation de handicap à s’intégrer grâce au sport, à la compétition.

Grâce aux nombreuses aides qu’il reçoit, il intègre les Jeux paralympiques de Rio 2016 et remporte deux médailles de bronze. Il sera promu Chevalier de l’ordre national du Mérite pour ses exploits le 1er décembre 2016, avec d’autres sportifs, notamment Sofiane Oumiha et Thibault Colard.